La conduite Accompagnée

  • La conduite Accompagnée
  • La conduite Accompagnée
  • La conduite Accompagnée
  • La conduite Accompagnée
  • La conduite Accompagnée

La conduite accompagnée appelée aussi A.A.C. pour Apprentissage Anticipé de la Conduite est une formule parfaite pour bien apprendre à conduire... pour peu que les TROIS acteurs de cette formation jouent leur rôle correctement... c'est-à-dire l'auto-école, les parents et bien sûr l'élève.
Procédure : L'élève peut s'inscrire sous la responsabilité de ses parents à partir de 16 ans. Il devra passer et réussir son examen de code. Il pourra en même temps effectuer un minimum de 20h de conduite... voire plus en fonction de son niveau. A l'issue de sa formation pratique, l'auto-école délivre un document appelé Attestation de fin de formation initiale avec laquelle il pourra conduire avec ses parents (ou tuteurs). Il peut y avoir plusieurs véhicules et plusieurs accompagnateurs, ceci à condition que les assurances soient prévenues. En général, les assureurs voient d'un "bon œil" cette formation qui fait en sorte de limiter les dégâts (en terme d'accidents) du jeune permis dans sa 1ère année de conduite "solo".

L'élève doit passer un contrat moral en prouvant qu'il a effectué au moins 3000 kms durant au moins un an (car cette formation peut être faite à tout âge). Des rendez-vous pédagogiques seront mis en place entre la fin de formation initiale et la date de permis : 6 heures obligatoires réparties en 2h pratiques et 4h théoriques. Lors de ces "RVP", sont traités des thèmes précis tels que l'alcool, la vigilance, la vitesse. Nous y rajoutons aussi les statistiques afin de balayer quelques idées reçues. Tout ceci sous la forme d'un cours et de "QCM". A ses 18 ans, l'élève passe son permis en reprenant quelques heures de conduite afin de reprendre les bonnes habitudes ! Dans la mesure où l'élève a acquis une expérience avec ses parents, il a deux fois plus de chances d'obtenir son permis du premier coup.
Les avantages de l'A.A.C. : 4 avantages symbolisent le fait que cette formation favorise réellement les jeunes conducteurs : 1/ L'élève voit réduire sa surprime d'assurances "jeune conducteur". 2/ Le taux de réussite est plus élevé chez les candidats ayant passé par l'AAC. 3/ Il y a moins d'accidents lors de la conduite solo durant la première année. 4/ Les points du permis probatoire sont récupérés plus vite (3 points par an au lieu de 2 points par an pour les autres)